Cameroun~Cinquante ex combattants de Boko Haram regagnent l’Extrême- Nord du pays

Leur défection des rangs de la secte islamiste a été saluée le mardi 31 août par les autorités locales


À Kolofata une localité de la région de l’ Extrême- Nord la nouvelle sur l’ abandon des anciens partisans du groupe djihadiste Boko Haram donne un signal fort dans la lutte contre le terrorisme. Parmi ces repentis de la guerre l’on compte les hommes, les femmes et les enfants, autrefoisengagés aux côtés des extrémistes face aux armées tchadiennes, nigériennes, nigérianes et camerounaises. Arrachés à leurs terres et ramenés contre leur gré vers les territoires contrôlés par Boko Haram au Nord du Nigéria, ces derniers ont été soumis à la manipulation idéologique djihadiste. Leur reconversion à la Nation enchante les forces vives de Kolofata qui autour d’une voix évoque “ l’ exploit et le bonheur de tous d’accueillir nos frères, sœurs et enfants jadis pris au piège des barbares. Nous ne pouvons qu’ être réjouis de leur retour à la maison”. On enregistre en un mois plus de deux cents ex partisans de Boko Haram retournés à la Patrie. Ils seront pris en charge par la Commission de désarmement, de démobilisation et de réinsertion ( Cddr), unestructure créée par le chef de l’Etat dont la mission vise l’insertion sociale des réfugiés internes de la crise dans les régions anglophones du pays ainsi que les renonciateurs de la secte Boko Haram. Au- delà des ripostes militaires les pays du bassin du lac Tchad déploient les moyens socio- humanitaires pour inciter les populations à tourner le dos aux djihadistes.

William Omer Tchuisseu

EburnieNews Afrique