Cameroun~Des policiers échappent de justesse à une bombe artisanale

Missionnés pour lutter contre les sécessionnistes armés dans la zone anglophone une équipe d’hommes en tenue a frôlé la mort le mardi 14 septembre dans la région du Sud-Ouest



Alors qu’ils se rendaient sur le terrain de la guerre, trois policiers sont sortis sains et saufs du piège d’un Engin explosif improvisé ( EEI) tendu par les séparatistes actifs dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. C’est sur l’axe Kumba-Buéa que ces derniers ont fait face à la bombe artisanale mais sans toutefois périr à ce qui était prévu par les ambazoniens. Les images de cette tentative d’assassinat des forces de police montrent la combinaison des matériaux agencés pour provoquer une explosion.


Pour mener la résistance devant l’armée nationale les indépendantistes armés font recours à la guérilla. Néanmoins les militaires, les gendarmes et les policiers se sont outillés d’appareils capables de détecter les mines artisanales installées sur leurs trajectoires. Après que sept soldats aient trouvé la mort dans une attaque des sécessionnistes le week-end dernier dans cette partie du pays, cette autre action des rebelles du mardi 14 septembre renforce l’idée d’une généralisation des conflits dans ces lieux. Depuis le début des violences à Bamenda et à Buéa en 2016 on estime à plus de 2000 le nombre de soldats morts dans les affrontements avec les fédéralistes.

William Omer Tchuisseu

Correspondant au Cameroun