Cameroun~Les médias privés interdits de reporter un match de football

Réunis en salle de conférence pour l’avant- match prévu ce vendredi 03 septembre des journalistes ont été informés de leur mis à l’écart du stade où va se dérouler la rencontre entre le Cameroun et le Malawi.



Suite au duel qui oppose sur la pelouse verte l’équipe nationale de football du Cameroun à celle du Malawi ce vendredi 03 septembre à partir 20 heures au stade d’Olembé à Yaoundé, les reporters sportifs de la presse privée ont été surpris par une décision des autorités leur interdisant l’accès au stade. La raison évoquée par ces derniers est la limitation des personnes sur cet espace afin d’éviter une nouvelle propagation du Coronavirus. Seuls les médias à capitaux publics ont reçu l’ accréditation pour couvrir ce match de football. Une décision mal perçue par cette presse marginalisée qui dénonce avec hargne la mesure prise contre elle. Vexés par cette nouvelle accueillie en pleine salle de presse d’ avant- match les reporters ont quitté les lieux dans un sentiment de colère et de vexation. “ Pour qui nous prennent- ils finalement dans ce pays ? Comment comprendre que les uns aient le droit de couvrir un évènement si important et que les autres soient mis à écart sans raison valable. Nous faisons pourtant le même travail pour la même cause. C’est décevant ! ”. S’ indigne un rédacteur d’un média de la capitale. Dans les milieux de la presse il se murmure que l’ inachèvement des travaux de construction du stade d’Olembé serait à l’origine du retrait de la presse privée du rendez- vous. Des médias locaux privés sont réputés critiques vis- à-vis de la gestion foireuse de ce complexe sportif. D’ailleurs le reportage d’une chaîne de télévision à forte réputation a présenté pendant son journal les installations des cages à quelques heures de la rencontre. Pareillement plusieurs hommes de médias ont multiplié des sorties pour fustiger la lenteur des chantiers de ce stade dont le coût des travaux malgré qu’ils ne soit inachevés s’ élève à près de 1000 milliards de Fcfa. À l’occasion du challenge de ce soir entre les deux équipes africaines, Narcisse Mouelle Kombi le Ministre des sports et de l’éducation physique a tenté à travers un communiqué de rassurer les amoureux du ballon rond sur la diffusion de ce match en direct de la télévision nationale. Malgré sa sortie les tensions montent au sein de la presse écrite de plus en plus marginalisée au Cameroun.


William Omer Tchuisseu

EburnieNews Cameroun