Cameroun~Une altercation intercommunautaire fait 04 morts

Les scènes de cette vive tension se sont déroulées le jeudi 09 septembre à Tonga dans la région de l’Ouest.


La difficile cohabitation entre les bamilékés originaires de ce village du département du Ndé et les réfugiés internes de la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest, qui ont trouvé l’asile chez leurs voisins, s’est manifestée le jeudi 09 septembre par une lutte opposant les deux communautés. Tout serait parti d’une dispute sur une parcelle de terrain revendiqué par des citoyens issus des ethnies différentes, l’un et l’autre se réclamant la propriété du site. Même si quelques sources évoquent une affaire de mœurs, il ne fait aucun doute que le quotidien entre les anglophones et les bamilékés reste tendu. Le décès de quatre personnes enregistré au cours du déchirement des clans fait preuve de la radicalisation des parties.


Pour calmer l’ardeur les forces du maintien de l’ordre ont intervenu. Leur mission a dû ramener une sérénité précairechez les antagonistes. Toutefois, le Ministre de l’administration territoriale Paul Atanga Nji a convoqué une réunion d’urgence avec les forces vives et les populations de la localité de Tonga dans le but de pacifier les deux groupes ethniques.

Depuis le début des crises dans la zone anglophone, le pays fait de plus en plus face aux escalades qui entraînent des pertes de vies humaines.


William Omer Tchuisseu

Correspondant au Cameroun