EDITORIAL : La terre Eburnie et la Gangrène de la médiocrité

Il est facile de pointer du doigt nos malheur et d’exposer nos souffrances. Il est évident de voir nos tristesses sur nos habits. Il est encore plus évident de constater nos faims, détresses et encore asservissement a la tyrannie.



Ce sombre tableau met en évidence l’inhabilité de l’ivoirien à s’émanciper. Nous applaudissons les prouesses de Feu JJ Rawlings au Ghana car il a forgé les fondations d’un Ghana prospère et déterminé à travailler pour le peuple Ghanéen. Cette nation qui a connu de grands patriotes, a cultivé l’amour pour le drapeau Ghanéen. Le Burkina est appelé aujourd’hui la terre des hommes intègres car l’intégrité de la terre Burkinabè est sacrée pour ce peuple. Le Ghana est le model de la valorisation de la culture et de la nation Ghanéenne. Cette fierté du peuple Ghanéen lui permet de se développer paisiblement.


A quand l’ivoirien se réveillera et montrera son attachement à sa patrie ?

Cette question qui est aujourd’hui enfouit dans les entrailles d’un peuple meurtri qui n’arrive plus à s’exprimer par peur d’être traité de xénophobe, d’Ivoiritaire ou encore de méchant comme si être ivoirien est une malédiction.

Fier ivoirien l’indépendance ne se quémande pas, elle s’arrache.

Editorial de Koffi Yao pour EburnieNews.